Accueil » Les conseils » Les conseils » Jeune maman fatiguée: Applique ces 6 conseils pour ne plus jamais te sentir surmenée.

Jeune maman fatiguée: Applique ces 6 conseils pour ne plus jamais te sentir surmenée.

par Fanny Bellaray
0 commentaire

Salut SuperMaman qui déchire!

Comment tu vas cette semaine?? T’es pas fatiguée toi?

Je ne sais pas si c’est la saison qui veut ça, le temps ou tout simplement nos poussins terribles qui nous sollicitent beaucoup mais j’ai l’impression qu’en ce moment toutes les mamans que je croise sont complètement NAZES !

Je n’ose même pas imaginer ta fatigue si en plus de toutes ces circonstances tu allaites un tout petit. (ou si tout simplement tu viens d’avoir un bébé. ). Je sais combien la fatigue est grande pour une jeune maman comme toi, et combien il est difficile de retrouver de l’énergie.

Ça me fait penser à un truc:

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’énergie, de gestion du temps et d’organisation.

Le lien n’est pas évident avec l’allaitement maternel, mais il l’est lorsque l’on évoque la vie de mamans débordées comme toi et moi. Finalement que tu allaites ou pas, je pense que ça te parlera.

Lorsque tu deviens jeune maman surmenée, bizarrement j’ai l’impression que quelque chose te propulse au rang de manager familial. Et quelle promotion! Bonjour la charge mentale ! Je sais, je passe encore par là régulièrement.

Tout ce qui avant tournait tout seul sans qu’on ait presque besoin d’y penser, devient calcul, anticipation et coordination. Une vraie stratégie à mettre en place!

Je me suis récemment fait cette réflexion:

« Depuis la naissance de mon fils, je passe mon temps à tenter d’optimiser chaque seconde de mon temps en espérant pouvoir me prendre un peu de temps quand tout sera fini »

Oui mais voilà, ce n’est jamais fini !

Il y a toujours un truc à faire: le travail, les courses, une table à débarrasser, un repas à préparer, une lessive à lancer, ou à pendre… quand elle n’est pas à dépendre ou à repasser.

Et tout ça tu le fais quand? Quand ton poussin n’a pas besoin de toi… c’est à dire… quand il a mangé, qu’il a pris son bain, et qu’enfin il s’est endormi (au sein ou après 1h de bercements intensifs sur le rythme d’une marche militaire … c’est du vécu)

Finalement ton petit moment à toi, tu l’obtiendras (si tout va bien) pendant la sieste et sinon tard ce soir quand tu n’auras plus envie de rien sinon que de ton lit.

Alors comment peut on faire quand on est jeune maman surmenée et fatiguée, pour optimiser son temps et ne pas s’épuiser au bout du compte ?

Comment tu fais toi? Quelles solutions as-tu trouvé?

Je n’ai pas de recette miracle mais, de mon côté, j’ai pu apprendre certaines choses que je te propose partager avec toi.

Prête à retrouver un peu d’ordre et d’énergie dans ta vie ?

jeune maman fatiguée

Prioriser les objectifs de ta journée de maman surmenée

Au fil de lectures, j’ai découvert que l’on pouvait ranger les actions à faire selon leur degré d’urgence et d’importance.

Grande révolution chez moi qui prenait toute tache pour importante et urgente.

Il existe donc 4 catégories de tâches à réaliser :

-Les tâches urgentes et importantes
-Les tâches importantes mais pas urgentes
-Les tâches urgentes mais pas importantes
-Les tâches non urgentes et non importantes.

Tu devines déjà que classer les tâches dans les différentes cases, permet de prendre du recul sur la valeur qu’elles apportent dans ta vie. Ici je parle de la valeur ajoutée, du positif que cela t’apporte.

En tous cas, ça changé plein de choses chez moi. Pour te la faire courte, j’ai accepté de ne pas être au top tout le temps. J’ai aussi cherché à déléguer ce qui pouvait l’être. Grosse épreuve pour moi. (Papa m’a beaucoup aidé pour ça! Heureusement, j’avais un bon psy à la maison)

jeune maman sieste enfant panier de linge

Ne pas être trop exigeante: envers toi et envers les autres

J’ai accepté que tout ne soit pas parfait.

J’ai accepté aussi que les choses que je déléguais ne soient pas faites exactement comme moi je les aurais faites.

Tu veux un exemple??? Allez, on l’a toutes vécu ça !

Tu demandes à ton conjoint de faire un truc à ta place. Un truc qu’il n’a pas l’habitude de faire … Allez, au hasard, pendre le linge. Tu te dis, c’est bon ce n’est pas sorcier quand même, il va gérer. Tu vaques à tes occupations, et tu reviens dans la buanderie où tu découvres le linge, effectivement pendu. Et d’un coup les bras t’en tombent car les chemises sèchent pliées en deux (voire en quatre) sur la corde, les pulls font la tronche tellement ils s’étirent sous leur poids (et celui de l’eau), les serviettes se chevauchent tellement que tu peux espérer les ranger dans à peu près 4 jours… Tu saisis le tableau ?

Et là tu as deux choix : 

Soit, tu laisses les larmes monter, la colère t’envahir ou  le désespoir t’emporter loin, très loin, trop loin… Mais ça ne te rendra pas service. Au passage, tu te prends la tête avec chéri qui risque de ne plus jamais t’aider : La perdante c’est toi.

Soit, tu dis « merci » en serrant et dents, et tu laisses couler parce que franchement tu n’as pas d’énergie pour ça.

Bon, tu ne donnes pas non plus de médaille à chéri (qui n’attends visiblement que ça puisque ça fait trois fois qu’il te rappelle l’EXPLOIT qu’il vient d’accomplir à la manière d’Hercule, en mode demi-dieu), mais tu tentes de garder un peu de neutralité, de détachement et de recul. Suffisamment en tout cas pour ne pas focaliser sur ça et te concentrer sur ce qui est vraiment important. Ton temps à toi.

Ma phrase à moi c’était : « Ce n’est pas parfait mais c’est fait »

Et ça donnera aussi l’occasion à chéri de progresser 😉

Ne pas être trop ambitieuse ! Ça c’était avant !

La tête dans le guidon, je me forçais à remettre à plus tard (voire annuler) ce qui n’était ni urgent, ni important et de limiter mes grandes « missions » à 3 par jour maximum. Et encore, 3 avec un petit à s’occuper c’est beaucoup. Parfois c’était 1, ou 2.

Quand on a un bébé, et qu’on l’allaite de surcroît, les seules choses urgentes et importantes qu’on ait à faire sont:

Répondre aux besoins essentiels de soi et de son bébé (alimentation, sommeil, sécurité physique et affective, hygiène …) un point c’est tout. Même si c’est frustrant… On s’y fait t’en fais pas!

Et c’est déjà énorme! Pas besoin de s’en rajouter et de s’autoflageller si le linge attend dans le panier ou si ce soir à table ce n’est pas du 5 étoiles! On s’en fiche!

femme sportive bras levé, victoire

Avaler le crapaud dès le matin

Avec le temps j’ai quand même trouvé des petits trucs. Ça peut paraître bête mais j’ai même fait des recherches en productivité. Si, si, je te jure!

Dans les manuels de productivité on retrouve souvent cette expression: « Avaler le crapaud ».  Cela signifie en fait qu’il faut toujours commencer par la tâche qui nous paraît la plus pénible avant d’entamer les autres. Ça libère l’esprit et c’est beaucoup plus satisfaisant.

De la même manière, il est préférable de commencer par les plus grosses tâches ou en tous cas celles qui donnent une plus grande impression de valeur ajoutée. Ainsi, plutôt que de remplir la journée de nombreuses petites tâches insignifiantes et peu gratifiantes, on marque le coup avec une action qui donnera à la journée une note positive, gratifiante et satisfaisante. Et s’il y a du temps pour autre chose tant mieux mais ce n’est pas obligatoire.

Trier le passif et l’actif

Avant je n’étais pas organisée. Je n’avais pas non plus besoin de l’être plus que ça. Si je perdais quelques minutes parce que j’avais fait une tache avant une autre, je n’étais pas impactée.

Et j’ai découvert la notion de tache active et tache passive.

C’est quoi ce truc ?

Dans la vie quotidienne il y a des tâches qui ne nécessite pas de surveillance et qui une fois démarrées se font seules (passives). Par opposition, d’autres taches nécessitent que tu sois présente et active dans leur réalisation.

Si tu cherches à gagner du temps pour toi, assure toi de toujours avoir lancé une tache passive avant de commencer une tâche passive. Par exemple, lancer une lessive avant de préparer un repas. Mettre à cuire un repas qui ne nécessite pas de surveillance avant de faire le bain du petit dernier. Ça peut paraître évident pour certaines, mais je t’assure qu’on l’oublie vite quand on a le nez dans le guidon et qu’on enchaîne les choses sans trop y penser. 

femme tasse boisson chaude détente

Le conseil ultime pour ne pas s’épuiser moralement

Considérer ton temps de repos et de détente, non pas comme un temps « bonus » mais comme un temps obligatoire.
Nous passons notre vie à faire ce que nous devons faire en premier lieu avant de faire ce qui nous fait réellement du bien. Nous y laissons parfois même notre santé, nos heures de sommeil…
Et si nous considérions les choses différemment ?
Ma priorité, comme la tienne je pense est de me sentir épanouie dans mon rôle de femme et de maman. C’est un équilibre difficile à trouver et je le vis comme une bataille de tous les jours. Parfois une lutte.

Suis-je une bonne maman si j’oublie de répondre à mes propres besoins ?

Je ne pense pas, car je serais forcément moins disponible, moins présente, moins patiente, moins attentive.

Suis-je une mauvaise maman si je ne remplis pas toutes les missions de la maison/ famille en une journée ?

Je ne pense pas non plus, car la qualité de ma relation avec mon fils ne se mesurera jamais au nombre de panier de repassage, ni à l’ordre qui régnera chez moi.

Chacune d’entre nous est différente. Pour ma part je sais que j’ai besoin dans la journée d’un moment à moi pour me recharger :

•Une sieste pendant la sieste du petit
•Une pause café – carré de chocolat
•Quelques pages d’un livre
•Un peu de sport
•Un épisode de ma série « prime time » préférée (Celle qui me fait rire, mes 15 min de détente et de relaxation où j’arrête de penser)

Ce ne sera jamais comme quand tu n’avais pas d’enfant. En tout cas en termes de durée. Mais la durée n’a finalement pas d’importance, tant que ce moment est de qualité et qu’il te permet de repartir avec une nouvelle énergie.

L’important c’est que ce moment soit inscrit dans la case « IMPORTANT ET URGENT » chaque jour de ta nouvelle vie de maman.

Prends soin de toi et des tiens 😉
Fanny

0 commentaire
0

Vous aimerez peut-être...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Autorisez-vous les cookies? Oui En savoir plus