Accueil » Les conseils » Les conseils » Maux et questions d'allaitement » Manque de lait ou fausse impression ?

Manque de lait ou fausse impression ?

par Fanny Bellaray
0 commentaire

Comment être sûre que mon bébé boit suffisamment ?
Sûre que je ne manque pas de lait?

Bébé est arrivé!

Cela fait quelques jours ou semaines.

Vous avez débuté votre allaitement et vous êtes inquiète pour une ou plusieurs de ces raisons:

  • Vous doutez de la qualité de votre lait ;
  • Vous n’êtes pas certaine que votre bébé boive suffisamment;
  • Vous avez l’impression de manquer de lait;

Ce sont des préoccupations très fréquentes chez les femmes qui allaitent.

C’est pourquoi dans cet article, je vous propose d’aborder ces questions point par point et vous permettre d’y voir plus clair.

Au programme, un peu de physiologie, des repères pour que vous ayez un regard plus objectif sur la situation, des solutions et astuces pour éviter de manquer de lait ou y remédier si vous en manquez.

Prête ? C’est parti !

Je vais sans doute vous surprendre en commençant ce sujet comme ça mais qui parmi vous a déjà douté de la qualité de son lait ???

Ou plutôt, qui parmi vous a douté à cause de remarques extérieures ?

Qui n’a pas entendu au moins une fois une mère, grand mère, tante… j’en passe :

 » Mais, tu es sure que ton lait lui suffit? « 

 » Comment peux tu être sure qu’il aura assez? « 

Ou pire!

 » Ça doit être ton lait … il n’est pas assez riche « 

Pitié, au secours! 

Quand j’entends des mamans me raconter ce qu’elles ont entendu, je suis désolée qu’elles aient eu à entendre ces paroles complètement fausses et culpabilisantes. Vraiment désolée les filles…

Et qui fait ces réflexions? Les personnes de bonne volonté mais souvent les moins informées sur l’allaitement maternel… évidemment!

Alors je vais le dire une bonne fois pour toutes mesdames:

Quelque soit la couleur, l’aspect de votre lait, que je ne sais quel autre critère d’observation:

  • VOTRE LAIT SERA TOUJOURS LE MEILLEUR LAIT POUR VOTRE BÉBÉ!
  • VOTRE LAIT S’ADAPTE NATURELLEMENT À SES BESOINS QUELLE QUE SOIT L’ÂGE DE VOTRE ENFANT. LE LAIT MATERNEL EST TELLEMENT EXTRAORDINAIRE QU’IL ÉVOLUE MÊME AU COURS DE LA TÉTÉE!
  • IL N’EXISTE PAS DE LAIT MAUVAIS, PAS ASSEZ NOURRISSANT, TROP CLAIR, TOURNÉ…CE SONT DES MYTHES!

VOILÀ! C’EST DIT!

Ahhh ça fait du bien! Plus sérieusement j’espère que vous êtes maintenant au clair avec cette question et que cela ne fera plus partie de vos préoccupations.

On peut maintenant entrer dans le vif du sujet:

Comment savoir si bébé boit assez de lait? 

Eh oui! Les seins n’ont pas de graduations pour savoir combien le bébé a pris. Cela peut être source d’anxiété pour certaines mamans qui ont besoin d’avoir la situation sous contrôle.

Cela rassure de savoir que bébé a bu tant ou tant de lait. Et bien avec l’allaitement il faut apprendre à lâcher prise et à se faire confiance.

Ce n’est pas toujours facile mais une fois que l’on connaît d’autres moyens de se rassurer on y prend goût ! Le quotidien d’une maman n’est-il pas suffisamment compliqué ?

Avant toute chose, il faut bien comprendre comment le sein lactant fonctionne :

Lorsque bébé tête efficacement (je parlerai dans un autre article de la tétée efficace et nutritive), il vide le sein mais stimule aussi la production de lait.

La succion efficace du mamelon envoie au cerveau des messages nerveux qui disent : «  Du lait! Encore du lait ! Et que ça saute !!! « .

Le sein se vide et le cerveau comprend :  » Il faut que je me bouge pour qu’à la prochaine tétée, le stock de lait soit suffisant « .

La production est entretenue, elle peut même être augmentée.

A l’inverse, lorsque vous faites patienter bébé, que le sein se remplit, vous avez l’impression que c’est bien… Mais en fait, que comprends le cerveau ?

 » Ok les mecs, on est cool ! Pas de commande de lait à l’horizon, RTT pour tout le monde !  »

Et la production n’est pas entretenue.

Franchement les filles, si vous avez compris ça…. Vous avez déjà fait 90% du job !

Pipi, Caca… 

GRAAANDE préoccupation de tout parent qui se respecte et pour cause : C’est le premier indicateur qui permet de savoir si son enfant boit suffisamment de lait.

En effet, en étant allaité exclusivement ( bébé ne boit que le lait de sa mère, pas d’eau, pas de jus), votre enfant doit mouiller franchement au moins 5 à 6 couches par jour(sur 24 heures donc) et faire 3 à 4 selles. 

Cas particulier:

  • Les 2 à 3 premiers jours de vie, le bébé urine moins ( 1 à 2 couches ). C’est normal car il lutte contre la déshydratation et boit de très petites quantités de colostrum ( premier lait).
  • Un ralentissement du transit (volume de selles) peut survenir souvent 6 semaines après la naissance. On appelle vulgairement cela « la constipation du bébé allaité ». C’est un phénomène habituel et cela n’indique pas un problème de quantité de lait surtout si le bébé grossit bien. Il faut cependant rester vigilant, car bien que le transit ralentisse, les selles ne doivent pas être dures. Auquel cas, il faut consulter le médecin. 

Et avec ça m’a p’tite dame …? 

Deuxième indicateur incontournable: la prise de poids. GROOOS sujet !!!

On se réfère toujours au poids le plus bas du bébé et non celui de la naissance. Durant les premiers jours votre bébé perd 5 à 7% de son poids de naissance sans que cela soit anormal. On s’inquiètera si cette perte dépasse le seuil des 10%. Il faut savoir qu’un bébé allaité peut mettre jusqu’à deux semaines pour reprendre son poids de naissance. L’important c’est d’observer après la descente de la courbe, une remontée progressive et constante sans cassure.

Mais que fait-on me direz-vous lorsqu’on se situe entre 7% et 10%. Et bien on ne s’affole pas mais on reste vigilant :

  • Il est peut être intéressant de vérifier si certains facteurs favorisant la faible prise de poids son présents et si on peut déjà jouer sur quelques paramètres.
  • On demande à rencontrer une conseillère en lactation. Juste pour ne pas être dans l’urgence si bébé continue de perdre du poids. Mieux vaut prévenir que guérir !
  • Mais avant tout on garde confiance en soi, en son bébé ! Une faible prise de poids au départ ne prédit en rien un allaitement court. J’en sais quelque chose professionnellement et personnellement parlant ! J’ai pu allaiter 9 mois durant avec un bébé qui a eu beaucoup de mal à démarrer… Je vous raconterai un jour !

A la maternité on va peser votre enfant souvent. Cela ne veut pas dire que vous devez devenir une maniaque de la pesée à la maison ! Sauf indication médicale, il est inutile de louer, encore moins d’acheter une balance pour la maison.

Pourquoi ?

  • Parce que c’est stressant, contrairement à ce qu’on peut penser.
  • Parce que les balances du commerce ne sont pas fiables. Il existe des variations de 100 à 200g parfois ce qui est énorme pour un nouveau-né.
  • Parce qu’il faut encore savoir quoi faire du résultat. Une interprétation appropriée doit être faite et il est préférable d’avoir directement l’avis d’une personne qualifiée.

Pas la peine donc de stresser pour rien parce que votre merveille pèse 100g de moins qu’hier soir quand vous l’avez pesé pour la 3efois de la journée !

Je vous conseille plutôt, si tout va bien, de le peser une fois par semaine les deux premiers mois, puis une fois par mois. C’est suffisant et beaucoup plus représentatif de l’évolution globale du poids. Vous pouvez vous rapprocher de votre médecin, pédiatre, sage femme ou des consultations de PMI de votre secteur (protection maternelle et infantile).

En moyenne (j’insiste !) il faut savoir ceci :

FilleGarçon
1er mois et 2e mois+190 g/sem+230 g/sem
3e mois et 4e mois+140 g /sem+150 g/sem

Taille : + 2,5 cm par mois

Périmètre crânien : + 1,25 cm par mois

Voilà, vous savez tout sur la prise de poids physiologique, j’en arrive au troisième point, plus court mais super important :

J’ai bien mangé, j’ai bien bu…

Est-ce que vous avez déjà compté combien de fois tétait votre enfant ?

En général, même si c’est variable selon chaque enfant, votre bébé va téter environ toutes les 2 à 3 heures et donc faire entre 8 et 12 tétées. C’est une moyenne sur 24h !!!

Ce qui est surtout important de vérifier c’est non seulement le nombre des tétées mais également si votre enfant est repu à la fin de son repas.

Vous avez aussi déjà remarqué qu’à certains moments de la journée (le soir souvent), bébé faisait des tétées groupées. C’est aussi tout à fait normal. Sachez que votre bébé à un rythme bien à lui et qu’il tète plus entre 14h et 2h du matin qu’entre 2h et 14h. Pour votre plus grand bonheur !

Mais rassurez vous, ça c’est au début. Ce qui est important c’est de ne pas chercher à « régler » les horaires des tétées. Cela met en péril votre production, j’en parlerai plus loin. Si bébé, veut téter toutes les 2h, ou heures en soirée par exemple, laissez lui accéder librement au sein. Faites lui confiance. C’est bon pour lui, c’est bon pour vos seins. Alors HAPPY HOUR & OPEN BAR ! C’est Maman qui régale !

Un bébé en pleine forme !

Quatrième et dernier point de contrôle : Le comportement et la vitalité de votre bébé.

Est-ce un bébé actif et bien éveillé ? Ou un gros dormeur que vous avez du mal à réveiller ? Est-ce qu’il s’endort à peine la tétée commencée ?

A-t-il bonne mine ? Sa peau est elle souple ? Ou sèche ?

Est-il plutôt potelé ? Ou plutôt « sec » ?

Ces éléments sont aussi des indicateurs intéressants à repérer pour vous rassurer ou vous alerter. Il peut y avoir des situations qui vous inquiètent sans que cela veuille forcément dire quelque chose, lisez bien le point suivant !

Et si… ?

Et si il tète tout le temps ?

Votre bébé peut téter souvent au point que vous ayez l’impression de passer votre vie avec un bébé scotché au sein. Vous remarquerez que cela se passe plus à certains moments de la journée.

Au-delà de la tétée nutritive, votre bébé a besoin de succion et de contact. Et votre sein… Fait office de couteau suisse ! Multitâche ! C’est un moyen pour votre bébé de se rassurer. Votre proximité et votre odeur lui indiquent qu’il est en sécurité. Ce n’est pas un caprice de sa part je vous le promets ! (J’écrirai un article plus tard là-dessus. Si cela vous tente, dites le moi !)

Sachez aussi que le lait maternel est assimilé plus facilement par le système digestif encore immature de votre enfant. Par conséquent il digère plus vite et mange plus souvent.

Il y a aussi des gloutons qui vont faire des grosses tétées touts les 3h et des petits mangeurs qui vont boire des petites quantités mais plus souvent. Chaque enfant est différent… Et cela évolue au fil du temps quand votre bébé améliore sa technique.

Et si le petit cousin qui a le même âge ou presque fait différemment ?

Eh bien on n’y fait pas attention. Rien de pire que la comparaison. Chaque enfant est différent, évolue à sa façon et à son rythme. Accueillez-le avec sa personnalité sans chercher à ce qu’il rentre absolument dans un moule ! Il aura toute sa vie d’adulte pour ça ! C’est valable aussi pour le développement psychomoteur au passage ! 😉

Et si mon bébé tète plus et plus souvent qu’à son habitude ?

Il est primordial de comprendre qu’un bébé n’a pas une croissance uniforme et régulière. Bien sûr il doit suivre la courbe mais à certaines périodes il grandira plus qu’il ne grossira et inversement… Parfois ce sera un peu et parfois beaucoup ! On parle alors de poussées de croissance. Rien de scientifiquement prouvé mais l’expérience montre que ces poussées arrivent respectivement aux alentours de :

  • 2 semaines
  • 6 semaines
  • 3 mois
  • 6 mois

Évidemment, lors de ces périodes de croissance intense, votre enfant à besoin de plus d’énergie et donc de calories. Ces nouvelles découvertes et acquisitions peuvent le rendre plus anxieux et il a besoin d’être rassuré. Il lui arrive donc d’être scotché au sein pendant 48h voire 72h. Et ensuite, il se régule.

C’est le temps pour vos seins de modifier leur production. Bébé demande plus, ils produisent plus. D’où l’importance de laisser votre bébé téter à volonté. Ces jours là, il faut accepter de faire moins de choses à la maison, d’être plus dispo et se reposer un peu plus pour favoriser la production de  lait. Bébé est prioritaire !

Et si mon bébé tète de moins en moins longtemps mais semble malgré tout repu ?

Alors vous pourrez féliciter votre bébé (et vous un peu quand même !) car il est certainement en train de devenir un petit sprinter de la tétée. Avec le temps il est possible qu’il ait amélioré sa technique et soit plus efficace pour boire. Que demander de plus ?

Et si mon bébé est agité ?

Cela arrive souvent le soir, ou à un moment précis dans la journée. Essayez de le repérer pour l’anticiper. Vous pouvez peut être apaiser l’ambiance avec un temps calme, une tétée un peu isolée du reste de l’agitation familiale (quand c’est possible). Soigner votre installation, et celui de votre bébé. Tout ce qui peut être propice à l’apaisement et au calme.

Et si mes seins ne coulent plus spontanément ?

Et si mes seins sont plus mous, petits ?

Et si je ne sens pas ou plus le réflexe d’éjection du lait ?

 Ces phénomènes s’installent lorsque l’allaitement est déjà bien installé. La production de lait évolue et utilise d’autres mécanismes… (Un peu compliqués à expliquer, honnêtement cela risque d’être barbant.)

En tout cas, si les points de contrôle que j’ai décris précédemment sont au vert, pas de quoi s’inquiéter. Ce sont des critères qui, utilisés seuls, sont complètement subjectifs.

J’espère que cet article a pu vous apporter les réponses que vous cherchiez.

J’espère aussi que vous avez pu apaiser vos inquiétudes et que vous avez retrouvé un peu de sérénité.

Dites le moi en commentaire, si c’est le cas ! (Ou pas d’ailleurs !)

Je vous retrouve très vite dans un prochain article et en attendant mes supers mamans,

Soyez confiantes, vous êtes compétentes !

Bonnes tétées à toutes !

Fanny

0 commentaire
0

Vous aimerez peut-être...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Autorisez-vous les cookies? Oui En savoir plus